L'esclavage dans les sociétés lignagères de la forêt ivoirienne (XVIIe-XXe siècle)

 
    • Livre papier

      40,60 €
     

    Avis des lecteurs  

     

    Présentation

    Dans l’historiographie africaine d’aujourd’hui, lorsqu’on parle de l’esclavage, l’attention se porte particulièrement sur le courant transatlantique, qui éclipse de ce fait les autres aspects du phénomène. Au contraire, cet ouvrage met plutôt l’accent sur l’existence de l’esclavage dans les sociétés lignagères de la forêt ivoirienne. L’auteur s’intéresse au mode de production des esclaves, aux motifs qui inspirent l’acquéreur, et aux formes de résistances pratiques. Il aboutit à établir une évidence historique et révolutionnaire : « l'esclavage n'a pas été ici un processus imposé simplement par des sociétés étrangères, en l'espèce des États guerriers et marchands, africains ou européens : il a été une pratique sociale commandée et entretenue par des nécessités internes ». Cette démarche systématique fait apparaître, sous un éclairage nouveau, les fonctions principalement « politiques » de l'esclavage : l'accumulation des esclaves est le moyen privilégié de la conquête du pouvoir à l'intérieur des sociétés lignagères. La contribution originale de cet ouvrage est d’amener lecteurs et chercheurs à une refonte générale des conceptions sur l’esclavage, trop marquées jusqu’à présent par un certain « économisme ».

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 160 x 240, 1010 pages, Noir & blancEn stock
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :