Logo du site IRD Editions Logo du site IRD Editions Logo du site IRD Editions Logo du site IRD Editions

Rudo von Cosel

A propos de l'auteur

Rudo von Cosel started his lifetime commitment to malacology back in 1969, with his first field collecting trip to Cameroon. He has been working with the Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris from 1983 to present and did extensive shore collecting in Senegal, Guinea, Cameroon, Gabon, Congo and elsewhere. From 1986 to 1989, as a marine biologist at ORSTOM (renamed in 1998, Institut de Recherche pour le Développement), he took care of the benthic sampling in several oceanographic campaigns off West Africa, off Casamance and off Guinea and Guinea-Bissau (the SEDIGUI, CHALGUI and CHALBIS) and started working on a comprehensive book on West African bivalves. He authored or coauthored about 50 scientific papers, in which 29 new genera and 168 new species are described, most of them bivalves; among these, his favorite group is definitely the razor shells, on which he is a recognized authority. He retired in 2005, but still continued research.

Rudo von Cosel a commencé son engagement de longue date dans la malacologie en 1969, avec son premier voyage de collecte sur le terrain au Cameroun. Il collabore avec le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris depuis 1983 et a effectué d’importantes récoltes sur les côtes du Sénégal, de Guinée, du Cameroun, du Gabon, du Congo et ailleurs. De 1986 à 1989, en tant que biologiste marin à ORSTOM (depuis 1998, Institut de Recherche pour le Développement), il a assuré l’échantillonnage benthique dans plusieurs campagnes océanographiques au large de l’Afrique de l’Ouest, au large de la Casamance et de la Guinée et de la Guinée-Bissau (SEDIGUI, CHALGUI et CHALBIS) et a commencé alors à travailler sur un livre exhaustif traitant des bivalves d'Afrique de l'Ouest. Il est l'auteur ou le coauteur d'une cinquantaine d'articles scientifiques dans lesquels 29 nouveaux genres et 168 nouvelles espèces sont décrites, la plupart d’entre elles sont des bivalves ; parmi ceux-ci, son groupe préféré est sans aucun doute celui des couteaux, sur lesquelles il est une autorité reconnue. Il a pris sa retraite en 2005, mais poursuit toujours ses recherches.