Faire de la recherche médicale en Afrique

Ethnographie d'un village-laboratoire sénégalais

 

De Ashley Ouvrier

 

IRD Éditions/Karthala - Collection : Coédition - 2015

    • Livre papier

      21,00 €
     

    Avis des lecteurs  

     

    Présentation

    De la recherche médicale en Afrique, on ne connaît généralement que les affaires les plus scandaleuses. Les controverses qui en résultent réduisent souvent les débats scientifiques et éthiques à un combat entre David et Goliath, à l’image du procès du géant américain Pfizer au Nigeria.

    Une recherche anthropologique de deux ans dans le « village-laboratoire » de Niakhar, situé à 150 km de Dakar au Sénégal, nous montre que les enjeux de la recherche médicale en Afrique sont loin d’être aussi tranchés. Les leviers du pouvoir se situent souvent à la frontière ténue entre recherche et développement, et les intermédiaires locaux sont généralement plus puissants qu’il n’y paraît.

    Dans cet espace de 200 km2, où sont coordonnés depuis les années 1960 des essais cliniques sur des pathologies endémiques, chercheurs, enquêteurs et sujets d’études (Français et Sénégalais) ont développé une éthique de terrain qui va au-delà de la signature du consentement des participants. Le « pouvoir de guérir » engendré par la présence d’équipes médicales est progressivement devenu dans la région un « devoir de soigner », parallèlement aux études cliniques. Cet accord tacite, soutenu par les instances de recherche et les collectifs villageois, n’est cependant pas exempt de dérives et de critiques.

    En abordant la recherche médicale à Niakhar par le biais d’études de cas et d’observations concrètes, cet ouvrage intéressera aussi bien les anthropologues de la santé et de l’Afrique que les professionnels médicaux et les membres des comités d’éthique.

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 135 x 215, 228 pages, Noir & blancEn pré-commande - Livré à parution
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :